Réduire l’utilisation du papier au sein du service RH est un énorme challenge. Ce service est un gros consommateur de papier dans les grandes entreprises comme dans les PME et TPE. Cependant, avec les politiques pour la protection de l’environnement et l’évolution technologique, l’utilisation du papier en entreprise devrait disparaître. La question est de savoir pourquoi et comment les entreprises et le service RH assurent la gestion de ce projet écoresponsable. Pourquoi diminuer l’utilisation du papier ? Réduire l’utilisation du support papier dans une entreprise ne peut être que bénéfique. Parmi les raisons qui poussent les dirigeants à opter pour cette solution, il y a l’amélioration de la productivité. Au niveau du service RH, cela permet de réduire les coûts et éviter les pertes de temps. L’échange d’informations sera plus rapide étant donné que tous les documents seront dématérialisés et numérisés. Envoyer un fichier par mail est en effet plus rapide et plus intéressant que le courrier traditionnel. Le second avantage consiste en la possibilité du partage et de l’externalisation des tâches. Que ce soit au niveau du client ou du fournisseur, le choix de ne pas utiliser le papier permet d’impliquer ces derniers si le service RH ou commercial a besoin d’une donnée ou d’une information urgente. De plus, le support papier peut présenter des risques. Sur papier, les erreurs sont difficiles à corriger tandis qu’en dématérialisant les documents, chaque faute peut être corrigée rapidement jusqu’à la validation finale. La numérisation des documents facilite également la sauvegarde et le back-up. C’est plus facile d’utiliser des solutions informatiques pour stocker les données et archiver les informations que sur papier. Les services RH et les entreprises qui utilisent le moins de papier possible sont respectueux de l’environnement. C’est une des politiques RSE que l’on exige actuellement des entreprises et qui reflète sa bonne conscience sociale. Les méthodes pour réduire de l’utilisation du papier Avec les outils comme le Saas ou encore l’application service provider ou ASP, le service des ressources humaines aura droit à un portail RH qui permet l’hébergement des logiciels de communication pour une utilisation rapide via internet. Pour la gestion des relations avec les clients et les fournisseurs, le logiciel SaaS ou Software as a Service est un bon moyen pour faciliter le travail et fluidifier les échanges. Il peut être utilisé grâce à internet et permet une communication plus rapide et un déploiement plus aisé des informations. On n’a plus besoin d’utiliser du papier, mais il est possible de gérer sa consommation étant donné que ce type de service se loue au mois, selon l’utilisation. Les autres solutions telles que la numérisation des supports représentent également des moyens très pratiques pour éviter l’utilisation du papier. Cela demande à ce que le service RH soit parfaitement informatisé et qu’il puisse dématérialiser tous les documents. Le seul hic dans ce cas reste la signature.

[...]

A l’heure où les entreprises et les associations s’impliquent dans des projets en faveur de la biodiversité et de la protection de l’environnement, les objets publicitaires deviennent « verts ». C’est la raison pour laquelle de nombreux professionnels du marketing offrent à leurs partenaires des cadeaux d’affaires de l’univers du développement durable, tels que les plantes de bureau, les objets publicitaires recyclables ou encore les briquets solaires. Les briquets solaires peuvent être utilisés pendant les weekends en camping, les randonnées ou les pique-niques pour allumer un feu de camp, par exemple. Pourquoi les randonneurs aiment les briquets solaires ? Le nouveau modèle de briquet écoresponsable a une bonne résistance au vent et à l’eau, ce qui permet de l’utiliser en toutes circonstances. Contrairement aux briquets classiques, les modèles solaires peuvent être utilisés en toute simplicité par temps de pluie, de vente et de neige. Ils sont faciles à emporter dans un sac à dos, car ils sont petits et légers. De plus, il n’y a pas besoin d’emporter une pierre d’allumage. Comprendre le fonctionnement du briquet solaire Comme son nom l’indique, le briquet écoresponsable fonctionne à l’aide des rayons de soleil. Pour générer une flamme, il suffit d’ouvrir les ailettes et de placer l’objet en direction du soleil. L’objet à enflammer sera posé dans la partie centrale du briquet. Les miroirs situés à l’intérieur des ailettes ont pour rôle de concentrer les rayons du soleil jusqu’à ce que la température soit suffisamment élevée pour atteindre le point d’incandescence. C’est le principe de l’effet miroir, similaire à système de fonctionnement de la flamme olympique. Les briquets solaires peuvent disposer d’un seul ou de 2 miroirs. Les miroirs sont donc protégés par deux couvercles qui ressemblent à des ailettes. Après chaque utilisation, il faudra refermer les ailettes et ranger l’objet. Le briquet solaire comme ambassadeur des marques Le briquet solaire se présente sous sa forme d’une grande clé USB, avec 2 volets qui s’ouvrent pour allumer un objet. Les deux ailettes peuvent être personnalisées aux messages des entreprises et des associations. De plus, le briquet solaire personnalisable du catalogue Promocadeaux® se décline en 7 couleurs, qui s’adaptent à la charte graphique de chaque annonceur. Le site Promocadeaux.com propose aux entreprises 2 choix en matière de technique de marquage : la tampographie et le quadri-numérique. Le briquet solaire personnalisable reste un support de communication intéressant pour les entreprises du développement durable et pour toutes les structures envisageant de mettre en place une campagne de communication écoresponsable.

[...]

Le coton est la fibre textile d’origine végétale la plus utilisée, mais les cultures traditionnelles ont un impact négatif sur l’environnement. Pour réduire l’empreinte environnementale et les risques d’allergies, de nombreux utilisateurs achètent des vêtements en coton bio. Les entreprises quant à elles sont de plus en plus nombreuses à soutenir ces cultures écoresponsables. Les cultures traditionnelles ont un impact négatif sur l’environnement dû à l’utilisation de plusieurs produits toxiques, dont les engrais chimiques et les pesticides. Les cultures sont également très gourmandes en eau d’irrigation. Le coton issu du processus de production classique est nocif pour les producteurs, qui doivent travailler tous les jours avec des substances toxiques et sont souvent les principales victimes de maladies et d’intoxications. De plus, les engrais nécessitent des investissements importants, qui sont à l’origine des mauvaises conditions de vie des petits producteurs. Quels sont les avantages des cultures de coton bio ? Contrairement au processus classique de fabrication, le coton bio permet de réduire considérablement la consommation d’eau et de remplacer les substances toxiques par le compost naturel. Le processus de traitement de la fibre est également respectueux de l’environnement, car le blanchiment est effectué à l’aide de l’eau oxygénée et sans utiliser des métaux cancérigènes. De plus, la coloration est réalisée uniquement à base de peintures naturelles qui ne contiennent pas de solvants. Les qualités des vêtements en coton bio En plus d’être respectueux de l’environnement et de la qualité de vie des producteurs locaux, le coton biologique est bénéfique pour la santé des utilisateurs. Les vêtements en coton bio sont réalisés sans utiliser de produits chimiques, ce qui permet de réduire les risques d’allergies chez les enfants et les utilisateurs de tous les âges. De plus, ils sont reconnus pour leur texture douce et très agréable au toucher. Les articles en coton biologique peuvent comporter plusieurs labels, dont Ecocert et BioRe qui garantissent le respect de l’environnement et de la biodiversité. A ces deux certifications s’ajoutent Max Havelaar pour le commerce équitable et EKO-Skal pour l’utilisation de teintures écologiques. Où trouver des vêtements en coton bio ? Les amateurs du prêt-à-porter écoresponsables peuvent trouver des vêtements en coton biologique sur plusieurs boutiques en ligne, dans les magasins spécialisés ainsi que dans la grande distribution. Les professionnels à la recherche de chemises personnalisées en coton bio pour leurs campagnes marketing ont la possibilité de se rendre sur le catalogue Promotex®. C’est un site dédié aux professionnels du marketing qui souhaitent mettre en place des campagnes de communication autour des vêtements et accessoires personnalisés.

[...]

Dans le cadre de leurs campagnes de promotion, les commerces de proximité utilisent de nombreux supports de PLV en plastique. Il s’agit notamment de présentoirs et de rappels de marque qui leur permettent de mettre en scène leurs produits et de rendre leurs marques plus visibles. Pour réduire leur impact environnemental, les experts conseillent de privilégier les plastiques recyclables. Dans un contexte où de plus en plus d’entreprises prennent des initiatives en faveur de la protection de l’environnement, les commerçants peuvent désormais choisir des supports de merchandising écoresponsables. Il s’agit notamment de présentoirs et d’autres accessoires en plastique issus du thermoformage écologique. Tous ces objets respectent les normes européennes en matière de recyclage et ont pour but de réduire l’empreinte environnementale. Choisir avec soin les matières et les plastiques Les commerçants désireux d’utiliser des objets et accessoires respectueux de l’environnement peuvent commencer par choisir avec soin les matières. Ils peuvent ainsi privilégier les matières issues des filières de recyclage ainsi que les plastiques recyclables lors des futurs processus de fabrication. Pour identifier les plastiques écoresponsables, il suffit de vérifier les étiquettes et acheter uniquement des produits marqués PET, PEHD et PP. Les produits en plastique disposent en général d’un pictogramme en forme de triangle, qui indique le niveau de recyclage. La plupart des produits disponibles sur le marché sont recyclables, sauf les sacs plastiques, les films de protection et d’autres articles dont le poids est insuffisant pour le recyclage. Dans l’objectif de réduire l’impact environnemental, il est également conseillé de choisir des matières plastiques de qualité, qui permettent d’allonger la durée de vie des produits. Dans cette logique, la société Bourbon Design Industry propose aux magasins des supports de communication en plastique de qualité, qui respectent les normes environnementales en vigueur. Piloter le processus de production Le processus de production peut également permettre de lutter contre le gaspillage. Dans cette logique, il est conseillé aux entreprises de plasturgie de commander la quantité nécessaire de matières premières et de trier les déchets de production. Privilégier les matières biodégradables pour le conditionnement En ce qui concerne le conditionnement, les experts préconisent de privilégier le plastique biosourcé et les matières écoresponsables. Le plastique biosourcé est généralement conçu à partir de matières renouvelables, telles que le maïs, les pommes de terre, la canne à sucre ou le blé.

[...]

Dans un contexte où les villes et communes sont de plus en plus impliquées dans les projets de protection de la biodiversité et de l’environnement, de nombreuses entreprises apportent une dimension verte à leurs campagnes marketing. Lorsqu’elles choisissent des cadeaux pour leurs clients, elles privilégient les articles respectueux de l’environnement.

[...]

L’attitude écoresponsable prend une place de plus en plus importante dans toutes les entreprises, car elle impacte la performance économique, les projets RH, la qualité des partenariats ainsi que l’image de la société. C’est pour cette raison que les dirigeants mettent en place diverses opérations de sensibilisation de leurs collaborateurs, notamment par le théâtre d’entreprise.

[...]

Alors que la protection de l’environnement et la réduction de l’empreinte de carbone préoccupent de nombreux pays, la France est en train de discuter un projet de loi à ce sujet. Dans l’univers professionnel, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans des projets de développement durable et ont désormais besoin de nouvelles compétences.

[...]

Toutes les entreprises sont aujourd’hui, et ce depuis 2013, dans l’obligation d’assurer la prise en charge de la collecte et du traitement des déchets soit sous forme d’initiative individuelle, soit sous la forme d’une adhésion à un éco-organisme agréé. Parmi les deux organismes aujourd’hui certifiés, découvrons plus en détail Valdélia, pour les déchets de l’ameublement professionnel.

[...]