Carburant : la fiscalité durcie en 2016

Les cours du pétrole restent bas mais la fiscalité sur l’essence et le gazole vont peser sur les tarifs dès le 1er janvier 2016.

Ils s’y attendaient, ils ne vont pas être déçus. Les 8 français sur 10 qui roulent au gazole vont, à consommation constante, débourser plus d’agent à la pompe. C’est que le gouvernement va progressivement durcir la fiscalité sur le diesel, longtemps favorisé par rapport aux autres moteurs. Les automobilistes concernés doivent s’attendre à une hausse globale de 3,5 centimes combinant à la fois l’augmentation de la taxe carbone sur le gazole et le renchérissement des autres droits appliqués sur la distribution du carburant.
Cette mini-flambée fiscale frappera également ceux qui consomment de l’essence pou rouler, contrairement aux annonces faites par le gouvernement qui, au lendemain du scandale Volkswagen, entendait planifier une hausse d’1 centime sur le gazole, mais une baisse équivalente sur les autres carburants. Finalement, l’allégement ne portera que sur le SP95-E10, un modèle fabriqué à partir de bioétahnol, un carburant issu de la transformation de produits végétaux contant du saccharose (canne à sucre, céréales, betterave sucrière). Le tour de vis opéré sur l’ensemble des taxes apliquées sur le SP 95 se treaduira par une hausse globale de 2 centimes environ.

Post author