Réduction d’énergie : principal préoccupation des ménages français

Réduction d’énergie : principal préoccupation des ménages français

Selon le baromètre annuel de l’Ademe sur les foyers français face à la performance énergétique de leur habitation, la réduction de la facture énergétique est devenue la principale préoccupation pour 81% d’entre eux. Une préoccupation qui est plus motivée par des raisons économiques qu’environnementaux. Explications.

En 2011, les ménages français souhaitaient réduire leur consommation énergétique plus pour raison économique que pour une question d’environnement. Un comportement qui ressort nettement dans le baromètre annuel de l’ADEME en partenariat avec TNS Sofres sur les foyers français et la performance énergétique de leur logement.

Une performance énergétique plombée par les problèmes économiques

Publiée récemment, cette nouvelle enquête réalisée auprès de 10 000 ménages montre que la crise actuelle est source d’inquiétude pour les français. Une inquiétude notamment d’ordre économique puisqu’ils sont 81% à vouloir baisser leur facture pour cette raison et non par rapport à l’environnement. Alors qu’ils n’étaient que 42%  en 2009 à estimer que le budget énergie était « trop important », ils sont désormais 48% à le penser.

L’année dernière, un foyer a déboursé pour sa consommation d’énergie en moyenne 1 394€ contre 1368 € en 2010. La hausse est bien là.

Des travaux pour améliorer son habitat en baisse

Qui dit souci économique, dit frein dans les travaux pour améliorer son habitation. En effet, selon l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, ce secteur est en baisse avec un taux de 12 ,8%. Un pourcentage identique à celui de 2008. Malgré cela, les foyers maintiennent quand même  leur volonté d’investir dans des équipements performants. Le pourcentage passe de 16,6% à 17,5%. Certes, une progression très lente.

Par contre pour ce qui du pourcentage dédié aux travaux entrepris, ce dernier connaît une baisse significative : de 72,5% en 2010, il est passé à 66,4% l’année suivante.

Un marché des équipements enr qui se porte bien

Face aux restrictions budgétaires, les français cherchent à faire des économies. Si bien qu’ils investissent dans des équipements utilisant les énergies renouvelables. Le baromètre nous indique que ce marché se porte plutôt bien avec une hausse des investissements dans du matériel pour se chauffer. En tête, on trouve la chaudière à condensation et la pompe à chaleur.

Réduire sa consommation énergétique est donc devenu un enjeu crucial pour les ménages français.

Poster un commentaire :

*
*
Commentaire : *
Suivre les commentaires

* Champ obligatoire

Newsletter Gratuite

Newsletter Gratuite