Rénovation thermique : une prime de 1 350 à 3 000 euros

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a dévoilé le plan gouvernemental visant à encourager la rénovation thermique de l’habitat. Des incitations fiscales seront accordées aux ménages français.

Comment relancer le bâtiment ? En actionnant le levier de la rénovation énergétique. Le gouvernement vient de dévoiler un plan qui vise à lancer quelque 500 000 chantiers par an chez les particuliers. La carotte ? Des incitations fiscales et la promesse d’une réduction de leurs dépenses d’énergie, une fois leurs installation optimisées. Aujourd’hui, les français règlent une facture annuelle de 1 400 euros (en moyenne) pour se chauffer (2012).

Quel sera le montant de l’enveloppe à laquelle ils pourront prétendre ? Jean-Marc Ayrault a annoncé la création de deux primes :

– L’une de 1 350 euros pour les célibataires qui perçoivent un revenu annuel inférieur à 25 000 euros, ou les couples sans ou avec un enfant gagnant moins de 35 000 euros, et 50 000 euros pour les ménages avec deux enfants.

– L’autre de 3 000 euros pour les couples déclarant moins de 26 000 euros par an. Un seuil porté à 35 000 euros pour les habitants de l’Ile-de-France.

Ces deux aides viennent compléter le dispositif déjà existants, comme le crédit d’impôt développement durable et l’éco-prêt de 30 000 euros à taux zéro.

Selon les premières données gouvernementales, environ 65 % des français pourraient être éligibles aux nouvelles primes. Un numéro de téléphone a été mis en place pour tous renseignements (0 810 140 240).

Post author